Petit patrimoine

LA POMPE A BRAS - rue Longue

 

Ancienne pompe à bras portant la plaque "Payrau à Saint-Gaudens"
LE BOUILLON AUX HERBES

 

Pour accompagner la cure et en augmenter les effets, on servait aux curistes le "bouillon aux herbes", composé de poireaux, arroche, épinards, laitue, oseille, poirée ou pourpier et d'ortie. Cette carte postale des frères Labouche en a heureusement fixé le souvenir.
L'ALLEE DE MENDIC vers 1900

 

L'allée de Mendic avant la construction de la mairie. photo de Jean Bepmale. Jean BEPMALE, (Saint-Gaudens 1852-1921), homme politique et pyrénéiste a été le premier à réaliser une traversée des Pyrénées en 1906. Equipé d'un appareil photographique dès les années 1890, il réalisa sans relâche des aristotypes, de sa région. C'est ainsi qu'il a fixé Encausse-les-Bains un jour d'été du début des années 1900.
LA BAREGINE

Durant les travaux des thermes, l'eau de l'ancienne source thermale est évacuée dans le caniveau où se forment des filaments verts ressemblant à des algues. Il s'agit de barégine, composée d'algues bleues et de bactéries présentes dans le souffre. Elle donne parfois à l'eau une odeur d' oeuf pourri. Etudié pour la première fois à Barèges qui lui a donné son nom, ce " plancton thermal" possède des vertus cicatrisantes, anti-inflammatoires et antibiotiques. A Barèges, la barégine est une véritable manne, entrant dans la composition de baumes apaisant les douleurs articulaires et musculaires.
TETE DE CERES

 

Cette tête en ronde-bosse représentant la déesse de l'agriculture Cérès est une oeuvre achetée au sculpteur Félix Voulot en 1950. Elle a été mise en dépôt à la mairie d' Encausse-les-Thermes depuis le 13 juin 1955. Ornant la salle du conseil municipal, elle forme un pendant avec un autre buste également déposé par le FNAC, une tête de nymphe par le sculpteur Albert Patrisse.
TETE DE NYMPHE

 

Cette sculpture représentant une tête de nymphe est une oeuvre achetée par commande en 1955 au sculpteur parisien Albert Patrisse, 75 rue de la Tombe Issoire, dans le 14e arrondissement. Elle a été mise en dépôt à la mairie d' Encausse-les-Thermes le 13 juin 1955. Elle orne la salle du conseil municipal et forme un pendant avec un autre buste déposé par le FNAC, une tête de Cérès exécutée par le sculpteur Félix Voulot.
LA SOURCE

  

Cette statue, plus grande que nature, est une allégorie de l' eau et porte le titre de La Source. Cette oeuvre en pierre calcaire a été achetée par commande au sculpteur français Georges Coulon en 1952. Elle a été mise en dépôt à Encausse-les-Thermes, par décision du 19 juillet 1952. La date du 5 avril 1953 mentionnée sur la plaque de marbre qui l'accompagnait correspond sans doute à la mise en place de la statue au centre du jardin public. Elle est maintenant au parc de loisirs.
ETIQUETTES des anciennes bouteilles d'eau minérale

  

"Les deux pavillons avant les thermes"

 

Photo d'Eugène Trutat (1840-1910)
Plan de la propriété Dargut

   

 

 

 

2010 - Webcomminges